M. P’Ng Chye Khim
 


Rév. Sik Ko Sum
 
M. Ong Ming Thong
 
 

Le Sao Lim Kun (Shao Lin Quan en mandarin) est un style de combat pratiqué traditionnellement par les moines chinois des temples Shao Lin, de confession bouddhiste Ch’an.
Ceux-ci ont conservé, pratiqué et enrichi cette tradition jusqu’à la première moitié du XXè siècle. A partir de cette époque, suite aux troubles que connut la Chine durant la Seconde Guerre mondiale, notamment l'invasion japonaise, le style du temple Shao Lin de Fujien s’exporta bien au-delà des frontières chinoises.

Sous l’appelation «seconde Chambre du Sao Lim du Sud», ou encore «Hood Kar Pai» ( «style bouddhiste» en hokkien), le révérend Sik Ko Sum a enseigné le saolim tout au long de ses pérégrination à travers l’Asie du sud-est.

Sik Ko Sum fut disciple du révérend Hui Jing, moine au temple Shao Lin de Fukkien qui représentait la 48ème génération du style.


M. P’ng Chye Khim commença son entraînement dans ce style à Penang, en Malaisie, avec le révérend Sik Ko Sum, qui y fonda la Penang Sao Lim Athletic Association.
M. P’ng Chye Khim est aujourd’hui l’instructeur chef de cette association depuis plusieurs décennies. De par son ouverture d’esprit, il a largement contribué à la diffusion du style aux non-chinois.

M. Ong Ming Thong, instructeur fondateur de l’Association genevoise de Sao lim c’est entraîné à ce style sous la direction de son maître, M. P’ng Chye Khim.

Ces pages, que nous nous emploirons à améliorer, leurs sont dédiés.


Aujourd’hui, le Sao Lim peut se trouver notamment en Allemagne, en Australie, en Belgique, au Canada, en France, en Nouvelle-Zélande, en Indonésie, en Malaysie, à Singapour et en Suisse.